Menu

Les limites de l'étiopathie
David Manoury, étiopathe à Le Mesnil-Esnard et Orbec

L’étiopathe peut être impuissant dans certaines pathologies. Dans ce cas, une réorientation vous sera proposée afin d’optimiser votre prise en charge.

Les limites de l’étiopathe sont bien définies, l’étiopathe ne se substitue pas à la médecine mais ce veut complémentaire.

Quelles sont les limites de prise en charge d'un étiopathe ?

L’étiopathe est impuissant lors de lésions structurales sévères comme les fractures ouvertes, déchirures musculaires, déformations rhumatismales sévères...

Les infections bactériennes et virales graves tel la gastro-entérites ou encore une infection au staphylocoque doré constituent également les limites de l’étiopathie. Ces infections dépassent les limites de défense de l’organisme, une antibiothérapie sera alors préconisé.

L’étiopathe n’intervient pas sur les pathologies inflammatoires rhumatismales dégénératives comme la polyarthrite rhumatoïde, le rhumatisme articulaire aiguë ou encore la spondylarthrite ankylosante. Cependant il peut soulager certaines douleurs qui relèvent de lésions mécaniques noyés dans le tableau symptomatique du patient.

Les troubles psychologiques important tel que la dépression sévère, la phobie... n’entrent pas dans le champ de compétence de votre étiopathe.

Les troubles métaboliques comme une prise de poids, le diabète... ne relèvent pas non plus de l’étiopathie

Pour finir, les pathologies au pronostic vital engagé : comme le cancer, la maladie de Parkinson, Alzheimer... ne peuvent être prises en charge par votre étiopathe.

L’urgence médicale et chirurgicale constitue donc les limites de l’étiopathe.

David Manoury, étiopathe peut cependant intervenir en complément de traitements chimiques, substitutifs ou palliatifs dans le cadre de pathologies qui sortent de son domaine d'intervention.

Contactez-moi

Consultez également

Les dernières actualités
Voir toutes les actualités